Théorie de l’analyse de morphologie

/pdfs/Forme-Intermediaire.pdf

Les conditions de genèse d’une forme intermédiaire dans une planimétrie parcellaire

Dans cette contribution, on discute des conditions qui permettent de parler, dans l'analyse d'une planimétrie parcellaire, de « forme intermédiaire ». Il s’agit des conditions strictement morphologiques, c'est-à-dire les caractéristiques et le seuil d'organisation nécessaires pour qu'on puisse parler de forme intermédiaire. La question présente de l'intérêt, puisqu'en analyse morphologique, la reconnaissance des formes intermédiaires est un critère retenu pour l'identification de formes historiques. Elle l'est tout particulièrement lors de la reconnaissance des morphologies planifiées, puisque que la reproduction de cette forme intermédiaire est le critère principal de leur identification.


Accès privé
Pour une navigation idéale, utilisez Chrome